Les petites reines de Bruges

entete article les petites reines de bruges Ambiances VcommeSamedi

Où que j'aille, où que je me trouve, mes yeux s'arrêtent sur le moindre détail. La bicyclette n'est pas en reste...

 

Où que j’aille, où que je me trouve, mon regard se pose sur toutes sortes de choses. De la plus évidente à la plus subtile. Ce que tout le monde voit ou ce qui ne se dévoile qu'à qui le recherche ou veut bien le voir.

article les petites reines de Bruges bicyclettes le long d un batiment de briques Ambiances VcommeSamedi

Un regard qui se pose partout


Lorsque je me promène, j’aime laisser mon esprit vagabonder et mes yeux fureter partout.
J’aime saisir la lumière de l'instant et capter l’atmosphère d’un lieu.
J’aime entendre ses bruits et écouter ce qu’il a à me dire.
J’aime me laisser bercer par son mouvement et sentir la façon dont il vibre.

J’aime regarder les façades, les toitures, les fenêtres, les volets et toutes sortes d’éléments architecturaux qui, d’après moi, racontent si bien une ville, un village ou un pays.

 

La bicyclette comme un élément de décor


Mais il y a un élément que je me surprends, depuis quelque temps, à chercher du regard : les bicyclettes.
Je me suis ainsi prise au jeu de les photographier. Appuyées contre un mur ou alignées les unes à côté des autres sur le bas-côté d’une rue, elles sont un élément du décor que je trouve fort intéressant. Elles dynamisent toujours leur environnement, bien qu’elles soient figées au moment où je les capture.
J’aime beaucoup le contraste que leur forme crée avec leur contexte. L’arrondi des roues, la couleur du cadre ou des pneus, parfois une selle originale ou un panier sont autant d’éléments qui donnent de l’allure à la fameuse petite reine.
Pour peu qu’elles soient dans une ruelle étroite, devant une porte peinte ou sous une fenêtre, en pleine rue commerçante, sur une place pavée, sous un porche, devant un mur de briques, à côté d’un lampadaire ou contre une barrière de bois, elles créent aussitôt une ambiance unique et vivante.

Raconter les lieux


Je crois me souvenir que cette passion remonte à ma découverte d’Amsterdam où la bicyclette porte si bien son surnom de petite reine - que l’on doit, paraît-il, à un journaliste français de la fin du XIXème siècle ayant écrit un article sur une toute jeune souveraine des Pays-Bas amatrice de bicyclette et alors de passage à Paris. La bicyclette est tellement courante en Hollande que l’on ne sait plus où donner de la tête lorsqu’il s’agit de traverser une rue ! De ce séjour je garde le souvenir de nombreux clichés avec des bicyclettes : il me paraissait alors évident de les immortaliser puisqu’elles faisaient partie du quotidien des habitants et du décor de la ville.

Depuis ce temps-là, je photographie des bicyclettes - quel que soit le lieu. Je me plais à regarder les clichés que j’ai faits et je suis à chaque fois surprise de constater à quel point ceux-là en particulier parviennent à raviver mes souvenirs, à restituer l’atmosphère et à raconter les endroits que j’ai traversés, que je les aie fréquentés régulièrement ou une seule fois, découverts à l’occasion d’une escapade, en France ou à l’étranger.

C’est tout naturellement que m’est venue l’idée d’une série d’articles sur des lieux que raconteraient les petites reines que j’aurais croisées.

La bicyclette et le lieu ne sont finalement qu’un prétexte. Mais un joli prétexte pour vous inviter un peu plus dans mon univers, pour partager avec vous mon regard et ma perception des choses, et pour vous dire ce qui me touche, m’émeut, m’intrigue et m’inspire. Pour me raconter en somme.

Le monde est multiple.

La manière de l’appréhender, de le découvrir, de s’en souvenir, de le raconter, de le vivre, de le sentir, de le voir, de l’entendre l’est tout autant - si ce n’est plus. Alors pourquoi ne pas le regarder avec les bicyclettes qui le parcourent ? Elles ne sont pas partout. Je n’en trouve pas à chaque coin de rue. Mais voit-on toujours tout d’un lieu ? Peut-on toujours tout restituer d’un endroit ?

Escapade à Bruges


Aujourd’hui, c’est dans la charmante ville de Bruges que j’ai découverte par une froide mais ensoleillée journée d’hiver, le lendemain de Noël, que je vous emmène en promenade. C’était, je crois, la période idéale pour arpenter ses rues et ruelles pavées et bordées de façades colorées qui, le soir venu, se sont éclairées pour composer un décor des plus féériques.

 article les petites reines de Bruges facade de briques rouges Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges rue pavee Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges contre le mur d une eglise Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges rue pavee enseigne de garage Ambiances VcommeSamedi
article les petites reines de Bruges bicyclette rose fenetre noire Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges bicyclettes le long du musee Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges facades roses Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges bicyclette rouge rue commercante Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges bicyclettes et fenetre rouge Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges bicyclettes rue pavee batiment de briques Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges bicyclettes sous de hautes fenetres Ambiances VcommeSamediarticle les petites reines de Bruges facade de briques rouges sol pave Ambiances VcommeSamedi
 

signature articles Severine plume VcommeSamedisignature article itinerances VcommeSamedi

 

 

 

 

Comments est propulsé par CComment

S'inscrire à ma newsletter

Les champs à renseigner sont obligatoires. A défaut, votre demande de rendez-vous ne sera pas prise en compte. Vous allez communiquer vos données à caractère personnel à des fins de réception de notre actualité et de nos offres. Le responsable de traitement est Madame Séverine BENVENISTE domiciliée au 112 avenue de Paris CS 60002 94306 Vincennes Cedex. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement des données à caractère personnel qui vous concernent, d’un droit à la limitation du traitement, d’un droit d’opposition, d’un droit à la portabilité de vos données et du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse suivante : 3 Place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS CEDEX 07. Pour en savoir plus sur vos droits et la gestion de vos données, cliquez-ici Politique de confidentialité.